oct 242013
 

Une expertise normande à votre service...

Créée et dirigée par Bertrand Tierce, Chroniques et Actions est une entreprise indépendante qui exerce cinq métiers complémentaires en Normandie :

Actualité...

A la "Une" de la Chronique du 21 mai 2018 (n°538)

• Petit-Caux , commune nouvelle.

Au départ, entre Dieppe et Le Tréport, il y avait la Communauté de communes du Petit-Caux que son président, Patrick Martin, a réussi à transformer en “commune nouvelle” le 1er janvier 2016.  Et dans la foulée, il en est devenu le maire.

Nom de cette commune nouvelle : “Petit-Caux”.

Un an plus tard, nouveau changement. Sous l’effet de la Loi NOTRe, Petit-Caux a été intégrée à la Communauté de communes des Falaises du Talou, un nouvel EPCI de 23 000 habitants, domicilié à Envermeu, présidé par Gérard Picard, issu de la fusion de plusieurs collectivités voisines, autrefois séparées.

Résultat, les élus de Petit-Caux ont été précipités dans une “double centrifugeuse institutionnelle”, celle de la commune nouvelle et celle du nouvel EPCI, ce qui a tourneboulé leurs habitudes et modifié leur responsabilité sans leur laisser le temps de s’y préparer. “Depuis deux ans, tout a changé, dit l’un d’entre eux, honnêtement, on aimerait bien souffler un peu.”

Vue de l’extérieur, Petit-Caux est l’une des communes les plus riches de la Normandie, avec un budget de 87,7 M€ (dont 52,5 M€ pour le fonctionnement et 35,2 pour l’investissement), au service de 9 300 habitants.

Rapportée à sa population, la capacité d’investissement de la ville est d’environ 3 800 € par habitant. C’est 8,5 fois plus qu’à Rouen, 11,5 fois plus qu’au Havre, 11 fois plus qu’à Caen. Vu comme ça, c’est impressionnant.

Évidemment, avec une telle puissance de feu, Petit-Caux ressemble à une petite “république autonome”, au sein de son EPCI dont elle est la “pépite”, mais aussi - et plus largement - sur la bande littorale Dieppe-Le Tréport.

À Dieppe, par exemple, Patrick Boulier, le président de l’agglomération, n’a pas les mêmes moyens que Patrick Martin ; Alain Brière non plus, c’est le président de la CC. des Villes Soeurs (Eu, Le Tréport et Mers-les-Bains) ; là encore, entre les voisins, les contrastes sont saisissants.

Commentaire : vues de l’intérieur, les choses sont différentes. Petit-Caux n’est pas encore une “vraie” commune, mais l’addition de 18 communes déléguées (celles de l’ancienne intercommunalité), avec à leur tête des maires-délégués qui ressemblent souvent à des chefs gaulois au service de “leurs villages d’avant” et non pas de la nouvelle collectivité.


• Qui sont les leaders de la Grande Normandie ?"

La réponse est dans le “Top 120" des personnalités normandes qui présente les élus, hauts fonctionnaires, responsables socio-professionnels, relais d'opinion… Contact: bertrand.tierce@wanadoo.fr

• "Normandie 2018, mode d'emploi"

Réforme de l'Etat, réunification de la Normandie, restructuration métropolitaine et intercommunale, crise financière et chômage, mutations économiques et sociales : en 2018, un nouveau paysage arrive. Pour comprendre ce "big-bang", j'organise pour vous et votre garde rapprochée, une demi-journée de décryptage sur le thème : "Grande Normandie 2018, mode d'emploi". Si ça vous intéresse, contactez moi :  bertrand.tierce@wanadoo.fr