oct 242013
 

Une expertise normande à votre service...

Créée et dirigée par Bertrand Tierce, Chroniques et Actions est une entreprise indépendante qui exerce cinq métiers complémentaires en Normandie :

Actualité...

A la "Une" de la Chronique du 24 juin 2019 (n°587)

Le soupir de l'export

Le 30 avril dernier, Hervé Morin avait bien fait les choses en accueillant à Rouen pas moins de trois ministres  (oui trois ministres !),  tous venus saluer son action exemplaire en faveur des territoires d’industrie.  “La Normandie est en pointe” avait-il dit, “avec Hervé, on travaille bien”, avait ajouté Jacqueline Gourault et, dans la salle, tout le monde avait applaudi. Évidemment, ça fait plaisir.

Lundi dernier, Hervé Morin a fait encore mieux. Il a reçu à Rouen cinq ministres (oui, cinq avec, en vedette, édouard Philippe), tous venus faire le point sur le dispositif “Team France Export”, comprenez le nouveau service public national de l’export, lancé par l’état et confié aux régions. Comme pour la rencontre du 30 avril, la salle était bien remplie ; cinq ministres, ça fait sérieux, et tout le monde s’apprêtait à applaudir.

Cinq ministres ? Pas  tout à fait. Au dernier moment, Sébastien Lecornu a choisi de ne pas venir, préférant rester à Évreux où se tenait la session du Conseil Départemental de l’Eure. Entre son travail de terrain et l’effervescence médiatico-ministérielle d’une escapade rouennaise, il n’a pas hésité : priorité au terrain.

Sébastien Lecornu a-t-il eu raison de ne pas venir ?

Oui, parce que l’autre jour la mayonnaise n’a pas pris. Entre l’État et la Région, la rencontre a été technique, plate et froide ; ce n’était pas “au bonheur de l’export”, ça ressemblait plutôt à “un soupir politique”, à une juxtaposition de discours convenus, collés les uns aux autres comme les tubes d’un orgue, sans souffle pour les animer.

Oui, chaque intervenant est resté dans son rôle, dans son coin.

Hervé Morin a rappelé que le Team France Export Normandie a bien travaillé puisque 200 entreprises ont été accompagnées depuis l’an dernier. Il a dit que les Normands étaient mobilisés et que la Région pilotait l’opération.

De son côté, Jean-Yves Le Drian a souligné la nécessité de mettre en ligne, dans les régions françaises, tous les experts capables de conseiller et de financer les entreprises. Il pense aux agences de développement, aux CCI, à Business France, à Bpifrance ; l’objectif est connu : un guichet unique, simple, efficace et réactif.

Enfin, édouard Philippe a délivré trois grands messages : le rééquilibrage de la balance commerciale est un enjeu stratégique du pays ; la bataille de l’export se gagne dans les territoires ; et chaque territoire doit trouver ses bonnes solutions export, au contact de ses entreprises, grâce à l’action concertée de l’État, des Régions et des CCI...au plus près du terrain.

Fin des discours. Jean-Baptiste Lemoyne et Agnès Pannier-Runacher, les deux autres ministres (non, secrétaires d’État) ont écouté en souriant ; la salle, elle, a applaudi poliment ; avec quelques élus, les membres du réseau export normand ont été invités à monter sur l’estrade pour “faire la photo” avec les ministres, clic-clac : c’était une figure imposée. Le Premier ministre est reparti immédiatement.

Qui sont les leaders de la Grande Normandie ?"

La réponse est dans le “Top 120" des personnalités normandes qui présente les élus, hauts fonctionnaires, responsables socio-professionnels, relais d'opinion… Contact: bertrand.tierce@wanadoo.fr

"Normandie 2019, mode d'emploi"

Recomposition politique, recomposition territoriale, Grande Normandie, nouveaux EPCI, nouveaux élus, nouvelles priorités : trois ans après, la “Grande Normandie” est maintenant installée.
Mais comment s’y retrouver ?

Pour y voir clair, j'organise pour vous et votre garde rapprochée, une demi-journée de décryptage sur le thème : "Grande Normandie 2019, mode d'emploi". Si ça vous intéresse, contactez moi :  bertrand.tierce@wanadoo.fr