oct 242013
 

Une expertise normande à votre service...

Créée et dirigée par Bertrand Tierce, Chroniques et Actions est une entreprise indépendante qui exerce cinq métiers complémentaires en Normandie :

Actualité...

A la "Une" de la Chronique du 28 juin 2020 (n°633)

Municipales : pas de révolution.

Les résultats du second tour sont sans surprise, ils sont conformes aux prévisions, les Normands n’ont pas fait la révolution.

C’est particulièrement vrai dans les grandes villes.

 • Edouard Philippe (sans parti) au Havre.

Depuis 25 ans, les Havrais votent toujours à gauche... sauf aux municipales. Aux municipales, ils sont pragmatiques, ils préfèrent l’homme à l’étiquette, comprenez le candidat le mieux placé pour les défendre. Une nouvelle fois, ils ont choisi : Edouard Philippe est leur chevalier blanc avec 58,8%.

La communauté économique est rassurée : “avec lui, on va pouvoir affronter la crise” ; la métropole de la mer doit relever d’importants défis industriels, logistiques et portuaires : avec Anvers, Rotterdam et Hambourg, la concurrence est agressive.

Edouard Philippe au Havre ou au Havre-Matignon ? “Peu importe, l’important est qu’il soit là !” Les Havrais connaissent bien Jean-Baptiste Gastinne, le copilote : “entre eux, ça  fonctionne assez bien”. La lutte pour l’emploi et l’attractivité seront deux grandes priorités.

Mon commentaire : la nouvelle équipe croisera souvent la route d’Hervé Morin. Celui-ci a toujours été très critique à l’égard du Premier ministre. Il redoute son retour en Normandie, c’est l’éternelle histoire des deux crocodiles dans le même marigot. Pour les prochaines régionales, ce n’est pas anodin. Au contraire, Hervé Morin s’entend bien avec Jean-Baptiste Gastinne, son vice-président “ports et transports”, un  élu solide et sérieux qui va devoir trouver la bonne distance entre “Édouard et Hervé”. Pas facile.

• Nicolas Mayer-Rossignol (PS) à Rouen.

Sa victoire est très large : 67%. Maintenant, le nouveau maire de Rouen va devenir le président de la Métropole, une unité de pilotage positive.

À la ville, l’exercice ne sera pas facile. NMR devra compter avec les Verts, des alliés encombrants, qui négocieront chèrement leur alliance, leur poids est important. Jean-Michel Bérégovoy fera-t-il “danser le maire pendant 6 ans ?” On doit se poser la question.

Sa situation sera plus confortable à la Métropole. NMR s’appuiera sur ses amis de l’ancienne fabiusie, ses marges de manœuvre seront plus grandes, ça tombe bien, la Métropole concentre les grandes compétences et les capacités d’investissement. Plusieurs grands sujets : la COP 21 locale, les grandes infrastructures ferroviaires et routières, l’après-Lubrizol, le rayonnement touristique et culturel de l’agglomération. On attend surtout que le futur président présente sa “vision” de Rouen à 10 ou 15 ans.

Mon commentaire : comme au Havre, son chemin croisera souvent celui d’Hervé Morin ; les deux hommes ne s’apprécient pas ; c’est dommage, la Région et la Métropole doivent vivre en bonne intelligence.

Qui sont les leaders de la Grande Normandie ?"

La réponse est dans le “Top 120" des personnalités normandes qui présente les élus, hauts fonctionnaires, responsables socio-professionnels, relais d'opinion… Contact: bertrand.tierce@wanadoo.fr

"Normandie 2020, mode d'emploi"

Municipales, recomposition politique, recomposition territoriale, Grande Normandie, nouveaux EPCI, nouveaux élus, nouvelles priorités : cinq ans après, la “Grande Normandie” est maintenant installée.
Mais comment s’y retrouver ?

Pour y voir clair, j'organise pour vous et votre garde rapprochée, une demi-journée de décryptage sur le thème : "Normandie 2020, mode d'emploi". Si ça vous intéresse, contactez moi :  bertrand.tierce@wanadoo.fr